Ce n’est plus un secret ! Les entreprises ont un rôle à jouer dans la transition écologique de notre société et elles doivent être pro-actives dans leur démarche de réduction. Sans l’action des entreprises, il est presque impossible d’effectuer une transition systémique et donc durable.

On peut vous comprendre… ça peut faire peur ! Mettre en place une trajectoire de décarbonation de votre IT, est un défi. Mais qu’est-ce que vous y gagnez ? Et bien c’est souvent la principale question et Sopht vous propose de mettre en lumière les principaux bénéfices directs ou indirects associés à une stratégie GreenIT/GreenOps .

L’idéal est désormais une attente.

Dans une galaxie lointaine, les entreprises dites « vertes » n’étaient pas considérées comme viable et leur utilité, souvent remise en question. Aujourd’hui, la roue a tourné et une entreprise qui affiche ses engagements devient peu à peu une exigence mais elle est surtout bien mieux valorisée. Ces dernières années, le changement se fait véritablement sentir avec l’arrivée sur le marché du travail de la nouvelle génération. Clients, collaborateurs ou encore investisseurs ont développé de nouvelles normes. L’impact environnemental de votre entreprise est directement lié à son image, à son “goodwill”, à sa pérennité.

La nouvelle génération est très préoccupée par les changements climatiques et pour beaucoup, les questions sociales et environnementales doivent être au cœur de leurs missions. Le travail doit prendre un sens qui va au-delà d’un salaire. Aujourd’hui, les nouvelles générations veulent être fières de travailler dans une organisation qui est engagée.

Aujourd’hui, les bénéfices d’une politique RSE et GreenIT sont prouvés, du moral à la fidélité, vos collaborateurs seront davantage satisfaits. Selon une étude de 2019 de BVA, en France, 66% des employés estiment qu’une entreprise mettant en place des actions pour l’environnement la rend plus attractive, à ce titre, les entreprises qui s’engagent en faveur de l’environnement auront probablement plus de facilité à attirer les meilleurs talents.

Les bénéfices ne se font pas qu’en interne, la mentalité des consommateurs à également évolué et de nombreux clients se penchent sur des entreprises responsables pour effectuer leurs achats et ainsi réduire leur propre impact. C’est en plus un vrai nouveau business model car certains clients peuvent être prêts à payer plus pour des produits responsables. Mais attention, il ne faut pas tomber dans le Greenwashing car aujourd’hui, personne n’est dupe !

Au-delà des préférences des employés et des clients, on observe également une demande croissante des investisseurs qui souhaitent soutenir les entreprises durables. Les banques créent des offres de financement pour les entreprises ayant une trajectoire de décarbonation définie et l’on constate une augmentation de 68 % de la « finance verte » depuis 2014. Cette augmentation est justifiée par la prise de conscience qu’une entreprise responsable est plus à-même d’anticiper des changements de réglementation par exemple. Mais plus important encore, et comme le montrent de plus en plus de recherches, être responsable peut avoir un impact positif sur votre résultat net, et ça ne passe pas inaperçu aux yeux des investisseurs !

Entamer sa trajectoire de décarbonation : un bénéfice certain pour les entreprises

La première étape pour réduire votre impact consiste à mesurer précisément vos émissions. Cela vous permet d’identifier vos plus gros postes d’émissions et de les réduire. C’est à partir de là qu’il est possible de constater l’impact que peut avoir la transition bas carbone sur les résultats de l’entreprise.

L’optimisation de votre architecture IT peut par exemple avoir un impact significatif sur vos coûts. L’achat d’équipements reconditionnés ou la réparation du matériel existant permettra de réaliser rapidement des économies. Adopter des serveurs ou des ordinateurs moins énergivores réduira l’empreinte carbone et la facture énergétique de votre entreprise. Vous pouvez même aller plus loin en mettant en œuvre une stratégie GreenIT comme l’arrêt automatique des ordinateurs qui ne sont pas utilisés.

Le passage dans le cloud est également une solution mais il doit cependant rester un choix mûrement réfléchi car, selon le cas d’usage, le pays d’implémentation et le PUE (efficacité énergétique, votre transition vers le cloud pourrait avoir l’effet recherché inverse…

A titre d’exemple, localiser ses infrastructures en France plutôt qu’en Allemagne permettrait de réduire l’empreinte carbone des activités cloud de plus de 300% par le simple jeu des intensités carbone de chacun des pays.

Par ailleurs, il faut être vigilant au dimensionnement des instances cloud que l’entreprise met en service. Le potentiel d’économies peut rapidement grimper entre un type d’instance et un autre plus petit, moins puissant, mais tout à fait dimensionné pour les besoins de l’organisation. On peut rapidement générer des économies de plus de 50% en passant d’une famille d’instance à une autre, encore faut-il bien définir ses besoins et la criticité des applications.

Enfin, les entreprises responsables peuvent souvent bénéficier d’allégements fiscaux supplémentaires grâce aux aides du gouvernement. Il existe également différentes subventions pour la recherche et le développement qui peuvent aider les entreprises dans leur recherche et développement.

Et pourquoi ne pas prendre de l’avance sur les réglementations futures ?

Vous n’êtes pas encore dans l’obligation de réaliser un bilan carbone ? Vous pourriez pourtant bientôt l’être ! En 2022, en France, seules les entreprises de plus de 500 employés doivent s’y atteler mais cette règle va bientôt évoluer.

En 2024, la réglementation en Europe devrait évoluer pour imposer à toutes les entreprise de plus de 250 salariés, y compris celles situées hors du territoire de l’Union Européenne, et dont les bénéfices sont supérieurs à 150 millions d’euros en Europe, de réaliser un bilan mesurant l’impact sur l’environnement et le respect des droits de l’Homme.

Réaliser votre bilan carbone avant d’y être poussé est un signe de transparence et de bonne volonté, et vous donnera une longueur d’avance sur les entreprises qui n’auront pas anticipé la réglementation.

La planète a besoin de vous !

Étant donné que près de la moitié de la population de la Terre est « très vulnérable » au changement climatique et à ses conséquences dans un avenir très proche, réduire nos émissions est une mission commune. En tant qu’entreprise, le fait d’être engagé dans une démarche de décarbonation, montre que préserver la planète et ses ressources vous tient à cœur.

En engageant une trajectoire de décarbonation, les entreprises se distinguent non seulement de leurs concurrents, mais soutiennent également un avenir durable pour notre planète. Vos actions rendront vos collaborateurs plus heureux et engagés, vos clients plus fidèles et vos investisseurs plus nombreux. N’hésitez plus ! Effectuez votre transition et observez attentivement les changements positifs que cela vous apporte.

Et si la Tech était la solution pour réduire son propre impact environnemental ? Chez Sopht, nous développons une plateforme qui permet aux organisations IT de piloter de manière dynamique leur empreinte environnementale et d’automatiser leur trajectoire de décarbonation. Notre plateforme est bâtie sur une série de modules qui reconstitue l’ensemble de la chaine de valeur IT d’une entreprise (monitoring multi-cloud, pilotage des assets IT, analyse des usages et services numériques etc.) permettant ainsi une vision et pilotage de bout en bout.  

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous pour une démo.

Partagez cet article sur vos réseaux

Ce n’est plus un secret ! Les entreprises ont un rôle à jouer dans la transition écologique de notre société et elles doivent être pro-actives dans leur démarche de réduction. Sans l’action des entreprises, il est presque impossible d’effectuer une transition systémique et donc durable.

On peut vous comprendre… ça peut faire peur ! Mettre en place une trajectoire de décarbonation de votre IT, est un défi. Mais qu’est-ce que vous y gagnez ? Et bien c’est souvent la principale question et Sopht vous propose de mettre en lumière les principaux bénéfices directs ou indirects associés à une stratégie GreenIT/GreenOps .

L’idéal est désormais une attente.

Dans une galaxie lointaine, les entreprises dites « vertes » n’étaient pas considérées comme viable et leur utilité, souvent remise en question. Aujourd’hui, la roue a tourné et une entreprise qui affiche ses engagements devient peu à peu une exigence mais elle est surtout bien mieux valorisée. Ces dernières années, le changement se fait véritablement sentir avec l’arrivée sur le marché du travail de la nouvelle génération. Clients, collaborateurs ou encore investisseurs ont développé de nouvelles normes. L’impact environnemental de votre entreprise est directement lié à son image, à son “goodwill”, à sa pérennité.

La nouvelle génération est très préoccupée par les changements climatiques et pour beaucoup, les questions sociales et environnementales doivent être au cœur de leurs missions. Le travail doit prendre un sens qui va au-delà d’un salaire. Aujourd’hui, les nouvelles générations veulent être fières de travailler dans une organisation qui est engagée.

Aujourd’hui, les bénéfices d’une politique RSE et GreenIT sont prouvés, du moral à la fidélité, vos collaborateurs seront davantage satisfaits. Selon une étude de 2019 de BVA, en France, 66% des employés estiment qu’une entreprise mettant en place des actions pour l’environnement la rend plus attractive, à ce titre, les entreprises qui s’engagent en faveur de l’environnement auront probablement plus de facilité à attirer les meilleurs talents.

Les bénéfices ne se font pas qu’en interne, la mentalité des consommateurs à également évolué et de nombreux clients se penchent sur des entreprises responsables pour effectuer leurs achats et ainsi réduire leur propre impact. C’est en plus un vrai nouveau business model car certains clients peuvent être prêts à payer plus pour des produits responsables. Mais attention, il ne faut pas tomber dans le Greenwashing car aujourd’hui, personne n’est dupe !

Au-delà des préférences des employés et des clients, on observe également une demande croissante des investisseurs qui souhaitent soutenir les entreprises durables. Les banques créent des offres de financement pour les entreprises ayant une trajectoire de décarbonation définie et l’on constate une augmentation de 68 % de la « finance verte » depuis 2014. Cette augmentation est justifiée par la prise de conscience qu’une entreprise responsable est plus à-même d’anticiper des changements de réglementation par exemple. Mais plus important encore, et comme le montrent de plus en plus de recherches, être responsable peut avoir un impact positif sur votre résultat net, et ça ne passe pas inaperçu aux yeux des investisseurs !

Entamer sa trajectoire de décarbonation : un bénéfice certain pour les entreprises

La première étape pour réduire votre impact consiste à mesurer précisément vos émissions. Cela vous permet d’identifier vos plus gros postes d’émissions et de les réduire. C’est à partir de là qu’il est possible de constater l’impact que peut avoir la transition bas carbone sur les résultats de l’entreprise.

L’optimisation de votre architecture IT peut par exemple avoir un impact significatif sur vos coûts. L’achat d’équipements reconditionnés ou la réparation du matériel existant permettra de réaliser rapidement des économies. Adopter des serveurs ou des ordinateurs moins énergivores réduira l’empreinte carbone et la facture énergétique de votre entreprise. Vous pouvez même aller plus loin en mettant en œuvre une stratégie GreenIT comme l’arrêt automatique des ordinateurs qui ne sont pas utilisés.

Le passage dans le cloud est également une solution mais il doit cependant rester un choix mûrement réfléchi car, selon le cas d’usage, le pays d’implémentation et le PUE (efficacité énergétique, votre transition vers le cloud pourrait avoir l’effet recherché inverse…

A titre d’exemple, localiser ses infrastructures en France plutôt qu’en Allemagne permettrait de réduire l’empreinte carbone des activités cloud de plus de 300% par le simple jeu des intensités carbone de chacun des pays.

Par ailleurs, il faut être vigilant au dimensionnement des instances cloud que l’entreprise met en service. Le potentiel d’économies peut rapidement grimper entre un type d’instance et un autre plus petit, moins puissant, mais tout à fait dimensionné pour les besoins de l’organisation. On peut rapidement générer des économies de plus de 50% en passant d’une famille d’instance à une autre, encore faut-il bien définir ses besoins et la criticité des applications.

Enfin, les entreprises responsables peuvent souvent bénéficier d’allégements fiscaux supplémentaires grâce aux aides du gouvernement. Il existe également différentes subventions pour la recherche et le développement qui peuvent aider les entreprises dans leur recherche et développement.

Et pourquoi ne pas prendre de l’avance sur les réglementations futures ?

Vous n’êtes pas encore dans l’obligation de réaliser un bilan carbone ? Vous pourriez pourtant bientôt l’être ! En 2022, en France, seules les entreprises de plus de 500 employés doivent s’y atteler mais cette règle va bientôt évoluer.

En 2024, la réglementation en Europe devrait évoluer pour imposer à toutes les entreprise de plus de 250 salariés, y compris celles situées hors du territoire de l’Union Européenne, et dont les bénéfices sont supérieurs à 150 millions d’euros en Europe, de réaliser un bilan mesurant l’impact sur l’environnement et le respect des droits de l’Homme.

Réaliser votre bilan carbone avant d’y être poussé est un signe de transparence et de bonne volonté, et vous donnera une longueur d’avance sur les entreprises qui n’auront pas anticipé la réglementation.

La planète a besoin de vous !

Étant donné que près de la moitié de la population de la Terre est « très vulnérable » au changement climatique et à ses conséquences dans un avenir très proche, réduire nos émissions est une mission commune. En tant qu’entreprise, le fait d’être engagé dans une démarche de décarbonation, montre que préserver la planète et ses ressources vous tient à cœur.

En engageant une trajectoire de décarbonation, les entreprises se distinguent non seulement de leurs concurrents, mais soutiennent également un avenir durable pour notre planète. Vos actions rendront vos collaborateurs plus heureux et engagés, vos clients plus fidèles et vos investisseurs plus nombreux. N’hésitez plus ! Effectuez votre transition et observez attentivement les changements positifs que cela vous apporte.

Et si la Tech était la solution pour réduire son propre impact environnemental ? Chez Sopht, nous développons une plateforme qui permet aux organisations IT de piloter de manière dynamique leur empreinte environnementale et d’automatiser leur trajectoire de décarbonation. Notre plateforme est bâtie sur une série de modules qui reconstitue l’ensemble de la chaine de valeur IT d’une entreprise (monitoring multi-cloud, pilotage des assets IT, analyse des usages et services numériques etc.) permettant ainsi une vision et pilotage de bout en bout.  

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous pour une démo.

Partagez cet article sur vos réseaux